Politique sur les cookies
Les cookies sont essentiels pour l'optimisation de notre site Web. Ils nous aident à enregistrer les statistiques générales d'utilisation et de stocker d'autres informations qui nous permettent de fournir des fonctionnalités telles que l'outil de comparaison. Ces cookies ne stockent aucune donnée personnelle identifiable. En savoir plus sur les cookies

20/12/2012

Le système révolutionnaire de chez FORD

Appel de secours

Une étude commandée par Ford révèle que 75 % des européens qui ont voyagé en voiture à l’étranger ces cinq dernières années ne maitrisaient pas la langue du pays et n’auraient donc pas été capables d’appeler les secours en cas d’accident*.
Associé au système SYNC, l’appel d’urgence Ford SOS est désormais disponible en Europe sur la nouvelle Fiesta. Il est conçu pour appeler automatiquement les services de secours locaux dans l’une des 26 langues différentes parlées dans 40 pays européens, plus qu’aucun autre dispositif concurrent.
« L’appel d’urgence Ford SOS se déclenche après un accident quand les occupants du véhicule pourraient être inconscients, blessés ou au moins choqués, » explique Christof Kellerwessel, ingénieur en chef responsable des systèmes électriques et électroniques de Ford Europe. « Dans ces circonstances, il serait déjà difficile pour eux d’appeler les secours dans leur langue natale, donc encore plus dans une langue étrangère. »
L’appel d’urgence Ford SOS est l’une des fonctions du système SYNC de communications avec commandes vocales. Il exploite les données du module GPS embarqué et du réseau de téléphonie mobile pour localiser avec précision l’accident et sélectionner le langage approprié pour diffuser un message préenregistré.
Le système compose alors le 112, le numéro européen réservé aux appels d’urgence, en utilisant le téléphone d’un des occupants connecté en Bluetooth. Il est même capable de déterminer la langue correcte selon la position géographique dans les pays multilingues.
La procédure ne se déclenche qu’en cas d’activation d’un airbag ou de coupure de l’alimentation en carburant, synonymes de chocs importants. Avant d’émettre l’appel, l’ordinateur de bord affiche un message d’alerte et propose au conducteur de l’interrompre s’il estime qu’il n’est pas nécessaire. Après la diffusion du message préenregistré, la communication est passée via le dispositif mains-libres aux occupants du véhicules qui peuvent dialoguer directement avec l’opérateur. Elle est aussi maintenue sur le téléphone en quittant l’habitacle,
L’étude commandée par Ford porte sur plus de 3 000 personnes* dans toute l’Europe. Elle montre que 75 % des européens qui ont voyagé en voiture à l’étranger ces cinq dernières années, comme conducteur ou comme passager, ne maitrisaient pas la langue du pays et n’auraient donc pas été capables d’appeler les secours en cas d’accident. Dans le détail, le chiffre atteint 84 % pour les allemands, 75 % pour les anglais et les russes, 73 % pour les italiens, 72 % pour les français et les espagnols.
« La sécurité supplémentaire qu’offre un tel système qui peut s’adresser à l’opérateur de service d’urgence dans sa propre langue est tout simplement inestimable, » conclut Christof Kellerwessel.
Avant même la mise en place du dispositif, Ford a travaillé avec les différentes plates-formes européennes de réception des appels d’urgence et continue à leur fournir le support technique nécessaire.

 



Actualités